Nutrition
Quels sont les bienfaits du jeûne intermittent ?
fleche
27/09/2022
Quels sont les bienfaits du jeûne intermittent ?

Les adeptes utilisent le jeûne intermittent pour avoir un corps en forme. Le jeûne intermittent possède en effet des vertus physiques, mais aussi mentales. Les périodes de jeûne permettraient au corps de mieux se régénérer. Pour que le fasting marche toutefois, il faut le suivre dans les règles de l’art.

Définition du jeûne intermittent

Par définition, le jeûne intermittent est un mode d’alimentation consistant à sauter un repas ou des repas dans la journée. Le principe repose sur le fait de jeuner quelques heures à 24 heures sur une durée plus ou moins longue.

Est-ce une diète ou un mode de vie ?

Le fasting est une diète si on ne le pratique qu’une journée ou quelques jours tous les mois ou tous les ans. Par contre, si on décide de n’avoir que deux repas par jour à vie, le jeûne intermittent devient un mode de vie.

L'intermittent fasting est-il utile ?

fasting

Le jeûne intermittent est une méthode que plusieurs personnes utilisent pour la perte de poids. Le fasting est aussi important pour améliorer la santé du corps. Accompagnez le fasting d’une bonne nutrition en phase hors jeûne pour de meilleurs résultats.

Quel programme de jeûne intermittent choisir ?

La méthode de jeûne intermittent à choisir dépend premièrement de l’état de santé de l’individu qui aspire à en faire. Consultez un nutritionniste ou un expert en santé et nutrition pour savoir la méthode de jeûne qui vous convienne. Dans tous les cas, voici les trois méthodes les plus suivies par les adeptes du fasting :

Jeûne intermittent de 12h

Pour un jeûne de 12 heures, vous ne pouvez prendre le prochain repas que dans les 12 heures qui suivent le dernier. Afin de simplifier les choses, vous pouvez simplement sauter le petit déjeuner ou le repas du soir.

Jeûne intermittent de 16h

Avec le jeûne de 16 h, vous devez espacer de 16 heures le dernier repas de la veille et le premier repas de la journée. Les adeptes de cette méthode préfèrent souvent sauter le repas du soir et le petit déjeuner. Pour ne pas trop souffrir de la privation, certains adeptes prennent une collation comme du blanc d’œuf et des fruits avant d’entrer dans le jeûne.

Jeûne intermittent de 24h

Il s’agit du jeûne intermittent le plus difficile à suivre. Ce type de fasting peut se pratiquer une fois toutes les semaines.

Quels sont les bénéfices du jeûne intermittent ?


jeune intermittent maigrir

Le jeûne intermittent est efficace pour améliorer la réponse de l’insuline quand on consomme du glucide. C’est aussi une méthode qui serait préconisée pour freiner la propagation des cellules éventuellement cancéreuses. Le jeûne intermittent serait aussi salutaire pour la santé de notre appareil digestif et de notre organisme en entier.

Est-ce efficace pour faire un régime amaigrissant ?

La perte de poids peut être favorisée par le jeûne intermittent si on s’applique à avoir une bonne alimentation en même temps. Le fasting fait aussi perdre du poids si on le fait raisonnablement et avec encadrement.

Le jeûne intermittent est une méthode qui pourrait être efficace pour rester en bonne santé toute l’année. Dans tous les cas, suivez un jeûne intermittent en étant encadré par un médecin pour éviter les risques.

Comment perdre 5 kg avec le jeûne intermittent ?

Pour perdre 5 kg avec le jeûne intermittent, il faut suivre la méthode la mieux adaptée à son corps. Choisissez les heures de jeûne idéales en prenant en compte votre actuel mode de vie. Définissez combien de repas par jour est-il pour vous possible de sauter prenant compte vos activités journalières. Vos périodes de jeûne doivent être faciles à exécuter pour vous aider à perdre 5 kg.

Ensuite, pour que le corps perde de la masse grasse pendant le jeûne, faites des activités physiques. Sinon, évitez de manger plus qu’il ne le faut pendant les repas. Le fasting et la perte de poids ne marchent que si vous mangez raisonnablement aux heures de repas.

Est-ce que le jeûne intermittent est bon pour la santé ?

jeune intermittent bon pour la santé

Le jeûne intermittent est bon pour la santé si l’on respecte les heures de jeûne et les heures de repas. Le fasting procure des bienfaits sur la santé si l’on prend autant de repas par jour que recommandé par un nutritionniste.

Ensuite, il faut savoir que le fasting améliore les fonctions de l’organisme. Les humains ont besoin du jeûne intermittent pour améliorer le renouvellement cellulaire. Certaines études démontrent aussi que le jeune intermittent est efficace pour réduire le nombre de cellules cancéreuses ou potentiellement cancéreuses dans le corps.

Pourquoi le jeûne intermittent est mauvais ?

La privation de nourriture est bonne pour la santé. Seulement, on encourt des risques si la privation n’est pas encadrée. Il faut respecter une durée bien déterminée de jeûne. Il faut également bien choisir les repas que l’on peut sauter ou non. Si on suit un jeûne intermittent sans respecter ces quelques règles, on peut encourir des risques sur la santé.

Dans tous les cas, le fasting n’est pas mauvais en soi. Il peut provoquer des troubles sur l’organisme chez les adeptes qui ne respectent pas les consignes.

Quel est le jeûne intermittent le plus efficace ?

Certains stipulent que le jeûne sur le long terme est plus efficace qu’un fasting écourté. D’autres estiment qu’un jeûne une fois par semaine est plus efficace. Le jeûne intermittent le plus efficace selon les études est cependant défini selon chaque individu. Le jeune intermittent serait également plus efficace si on le fait en s’assurant d’avoir une alimentation équilibrée.

Jeûne intermittent combien de temps ?

Pour avoir des résultats quand on fait du fasting, il faut de la consistance et de la motivation. La durée d’un jeûne intermittent ne devrait pas dépasser les 7 jours selon certaines études. Seulement, il est possible d’en faire un mode de vie si un médecin le préconise. Dans ce cas de figure, on peut par exemple limiter la dernière heure de prise de repas à celle du déjeuner.

Sport
Bienfaits et exercices à la corde ondulatoire
fleche
19/09/2022
Bienfaits et exercices à la corde ondulatoire

Les cordes d'entraînement offrent plusieurs possibilités d'exercices aux amateurs de cross-training. Nous allons vous en présenter trois plus loin dans cet article.

Mais pourquoi pratiquer la corde ondulatoire ? Est-il plus intéressant d'avoir une corde de combat que d'avoir un home trainer ?

On répond à vos questions sur la battle rope de A à Z.

Qu'est-ce que le battle rope ou corde ondulatoire ?

La battle rope ou corde ondulatoire est un équipement d'entraînement sportif. La longueur de la corde dépasse les 10 mètres et son poids est variable. Les extrémités de la corde sont gainées pour permettre une bonne préhension. La corde est attachée à un point d'ancrage en son milieu lors de la pratique. Le point d'ancrage peut être un kettle bell, le poteau d'une chaise romaine ou un autre dispositif de fixation solide.


Une discipline prisée en musculation, crossfit, fitness

La discipline de la battle rope est prisée dans les sports d'endurance, de force et d'amincissement. En effet, la corde ondulatoire est un accessoire de fitness, de musculation et de crossfit. D'ailleurs, l'entraînement à la corde ondulatoire travaille le haut du corps, le milieu du corps et favorise la force du bas du corps. En ce sens, si vous travaillez avec une corde ondulatoire au cours de vos entraînements, vous profitez de plus d'un avantage.

Quel entraînement de rope training choisir ?

Utilisez la corde ondulatoire en cardio training, pour faire gonfler ou pour sécher vos muscles ainsi que pour gainer vos muscles. Voici trois exemples d'exercices que vous pouvez essayer :

Ondulations alternées en position de squat

Cet exercice favorise l'endurance et la musculation. Les mouvements travaillent les muscles du haut du corps et les fessiers. Les muscles abdominaux et les muscles du dos sont gainés pendant l'exercice. Pour réaliser cet exercice on se met en position de squat et on verrouille la plante des pieds au sol. Le haut du corps est légèrement penché en avant, mais le dos doit rester aussi droit que possible. On saisit les deux extrémités de la corde.

Commencez par faire onduler la corde de la main droite ou de la main gauche ; faites selon votre dextérité. Procédez avec l'autre main, et continuez les mouvements de sorte à faire alterner les ondulations. Vous pouvez faire ce travail en deux minutes et faire une minute de pause entre chaque session, pour un total de six minutes de mouvements au début. Augmentez la durée de vos sessions en fonction au fil des pratiques.

Ondulations simultanées

Cet exercice se réalise de la même façon que celui qu'on a vu auparavant, à la seule différence que les deux mains bougent en même temps. Synchronisez bien la main droite et la main gauche pour former des arcs de même ampleur des deux côtés de la corde.

Exercices de Claquements

Adoptez la position de squat en levant vos talons. Saisissez les extrémités de la corde de chaque main et levez vos bras aussi haut que possible. Ensuite, claquez simultanément les deux parties de la corde au sol. Fouettez le sol aussi fort que vous le pouvez. Posez au sol le talon correspondant à la main en activité à chaque mouvement de fouet. Cet exercice est excellent pour le cardio et pour le renforcement des muscles.


Comment accrocher une corde ondulatoire ?

On peut accrocher la corde ondulatoire à un mur par le biais d'un anneau de fixation à visser. On peut également le fixer à un poteau, un arbre ou un kettle bell avec un système de sangle à mousqueton. Le plus important est de l'accrocher à un support immobile.

Comment choisir sa corde ondulatoire ?

Choisissez votre corde ondulatoire en tenant compte du poids, de la longueur, et de la matière. Les cordes ondulatoires en polyester sont les plus résistantes et les plus lourds. Celles en chanvre sont respectueuses de l'environnement. Les variantes en nylon sont bon marché et peu résistantes. Vous pouvez évaluer le poids d'une corde ondulatoire par son diamètre. Choisissez un diamètre de 3.3 cm à 3.8 cm pour un entraînement de cardio. Pour faire de la musculation optez pour une corde de 5 cm de diamètre.

Comment utiliser la corde ondulatoire ?

Utilisez la corde ondulatoire en complément d'entraînement que ce soit pour vous muscler ou pour entraîner votre endurance.

Quel muscle fait travailler la corde ondulatoire ?

La corde ondulatoire fait travailler les muscles du haut du corps, du milieu du corps, du dos, les muscles fessiers et quelques muscles du bas du corps.

La corde ondulatoire s'apparente à un instrument de sport complet. Pour pratiquer au mieux, laissez-vous guider par un coach au début.

Psycho / sommeil
Paralysie du sommeil : Causes et traitements
fleche
20/09/2022
Paralysie du sommeil : Causes et traitements

La paralysie du sommeil est un phénomène physiologique associé à un phénomène paranormal dans la croyance populaire. On se rassure, la paralysie du sommeil n'a rien de surnaturel. Le phénomène s'assimile aux troubles du sommeil au même rang que le somnambulisme, l'insomnie ou encore l'apnée du sommeil.

Le phénomène plonge sa racine dans les états anxieux, les horaires de sommeil irréguliers, le manque de sommeil et dans d'autres facteurs externes et internes. Bien entendu, le sujet à la paralysie du sommeil n'est pas condamné ; le cas se traite de différentes façons.

Vous cherchez certainement une explication sur le sujet si vous lisez cet article aujourd'hui. Cette lecture vous aidera à mettre une lumière sur la manifestation, les causes et le traitement de la paralysie du sommeil.

Définition et explication

La paralysie du sommeil est un trouble du sommeil qui se caractérise par une sensation d'immobilisation. En effet, le sujet est éveillé pendant un épisode de paralysie du sommeil et est conscient du refus de son corps à se mouvoir.

La paralysie du sommeil se produit après la phase du sommeil lent ; c'est-à-dire, pendant le sommeil paradoxal. Pendant le sommeil paradoxal, l'activité cérébrale est particulièrement intense. Les rêves et les cauchemars se produisent pendant cette phase du cycle du sommeil.

Notre corps sécrète une hormone appelée glycine pour nous plonger en sommeil profond. Cette hormone provoque par la même occasion une atonie musculaire. Il faut savoir que l'atonie musculaire est provoquée expressément pour protéger le dormeur d'un réveil brusque. En d'autres termes, la paralysie du sommeil est un état naturellement induit par le corps. Le phénomène prend l'ampleur du trouble de sommeil quand il est vécu entre l'éveil et l'endormissement.


Écarter l'explication paranormale

Ferdinand Hodler a illustré la paralysie du sommeil par un tableau intitulé La Nuit. Sur ce tableau, on voit un personnage allongé au sol, effrayé par un être étrange drapé de noir qui l'immobilise. On a tendance à expliquer la paralysie du sommeil par ces interprétations paranormales. L'intensité de l'expérience laisse à confusion et nous induit en erreur.

Maintenant, rappelez-vous que l'atonie musculaire manifestée pendant un épisode de paralysie du sommeil est un état assimilé au sommeil paradoxal. Le phénomène est normal bien que désagréable.

Les symptômes

Les symptômes de la paralysie du sommeil sont : l'impossibilité de faire bouger son corps, le rêve lucide de courte durée, des hallucinations visuelles, la sensation d'être prisonnier de son corps. Notez toutefois qu'un épisode de paralysie du sommeil peut se manifester de manières différentes d'un individu à l'autre. En effet, certaines personnes peuvent avoir la sensation de s'étouffer, d'autres peuvent développer une crise d'angoisse.

Le cerveau prend en charge l'expérience de la paralysie du sommeil en fonction de plusieurs facteurs, c'est pour cela que les sujets développent les symptômes de différentes manières. Chez les sujets qui ont appris à maîtriser le phénomène par exemple, il est possible de ne vivre qu'une forme légère de paralysie. Par contre, quand on vit une paralysie du sommeil pour la première fois, on a la sensation que le moment dure une éternité.

Les causes

L'atonie musculaire pendant le sommeil paradoxal est normale. Être en état d'éveil pendant cette phase de son cycle de sommeil est par contre problématique. On va donc notamment parler des causes de cet état d'éveil pendant une phase du sommeil où l'on est naturellement immobilisé. Il faut noter que le corps induit cet état d'atonie pour nous protéger des activités trop intenses de notre cerveau pendant le sommeil paradoxal.

Alors, la première cause de la paralysie du sommeil est un mode de vie caractérisée par une mauvaise gestion du sommeil. Cela se traduit par la privation de sommeil, et par le fait de lutter contre le sommeil au moment de l'endormissement. Ensuite, on peut développer des épisodes de paralysie du sommeil quand on manque de sommeil, ou quand on dort à des heures irrégulières.

La deuxième cause de la paralysie du sommeil concerne tout ce qui est état d'anxiété et de stress. La troisième cause est l'alimentation. Une alimentation déséquilibrée peut en effet être à l'origine de la plupart des troubles du sommeil dont la paralysie du sommeil. La quatrième cause est la consommation de produits excitants et potentiellement toxiques pour le corps.


Comment réagir face à la paralysie nocturne ?

La paralysie du sommeil est un état angoissant. Quand on vit ce phénomène on se retrouve dans un état de confusion mentale et c'est tout à fait normal. Ensuite, on essaie de sortir de l'état de paralysie en forçant un doigt, ou un orteil à se mouvoir. Dans le pire des cas, on s'essouffle ou on étouffe à cause de l'angoisse. En effet, il est assez difficile de gérer son mental pendant la paralysie du sommeil, par contre, il est possible de le faire.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, sachez déjà que ce phénomène peut arriver fréquemment chez les adolescents et les jeunes adultes. Si vous vous reconnaissez dans ces tranches d'âge, apprenez simplement ce qu'il faut faire pour gérer la situation.

En cas de paralysie du sommeil, la première chose à faire est de travailler sur sa respiration. Ensuite, on prend le dessus sur son monologue intérieur pour se rappeler qu'il s'agit d'un phénomène naturel. On se concentre sur sa respiration et sur des pensées agréables pour atténuer la sensation désagréable de paralysie. Rappelez-vous également que la paralysie du sommeil ne dure que quelques secondes à quelques minutes.

Savoir que l'état n'est que passager est un élément qui peut nous aider à calmer nos angoisses face à la situation.

Traitement de la paralysie du sommeil

Traiter la paralysie du sommeil est possible, bien qu'il s'agisse plus de modifier son mode de vie pour limiter l'apparition du phénomène (voire l'éradiquer) que de suivre un traitement. En effet, pour ne plus vivre la paralysie du sommeil, le sujet doit remédier à un mode de vie favorable au phénomène. Tenez déjà compte des différentes causes possibles de la paralysie du sommeil pour y voir plus clair.

Vous pouvez commencer par adopter une alimentation équilibrée et intégrer davantage de fruits et légumes dans votre alimentation. Hydratez-vous également comme il le faut ; buvez un minimum de 1.5 litre d'eau par jour. Ensuite, limitez la prise d'alcool, de tabac et de café pour améliorer la qualité de vos sommeils. Faire du sport pourrait également vous aider.

Attardons-nous un peu plus sur ces deux points pour trouver une vraie solution à la paralysie du sommeil ; la régulation du sommeil et le traitement des états anxieux.

Réguler son sommeil

La régulation du sommeil commence par la définition d'un horaire de sommeil fixe. Fixez l'heure du coucher avant minuit et l'heure du réveil huit après le coucher. Dormir avant 10 heures du soir est encore mieux.

Ensuite, favorisez votre endormissement en adoptant les gestes appropriés avant de vous coucher. Éloignez-vous des écrans 2 heures avant le sommeil, mangez léger et chaud, prenez une douche tiède avant de vous coucher. Bref, il existe une liste de bonnes pratiques à suivre pour bien s'endormir, vous pouvez les suivre.

Favorisez également votre endormissement en éliminant de votre chambre à coucher toute source de lumière et de bruit. Ensuite, assurez-vous de faire légèrement baisser la température de la chambre à coucher.

Traiter les états d'anxiété et de stress

Les états anxieux sont à l'origine de la plupart des troubles du sommeil. Il s'agit ici du stress et de l'anxiété. Vous pouvez lutter contre les états anxieux en faisant des petites pauses dans la journée. Faites un exercice de respiration pendant vos pauses pour favoriser la relaxation. Vous pouvez aussi faire une sieste qui ne dure pas plus de 15 minutes pour reposer votre mental et votre corps si vous en avez la possibilité.

Vous pouvez aussi remédier aux états anxieux en vous exposant davantage au soleil et en évitant la sédentarité. Faites une activité physique ou sportive régulièrement et prenez au moins 30 minutes pour marcher au grand air et profiter du soleil quand vous le pouvez. Pour gérer les états d'anxiété on peut également recourir aux thérapies alternatives comme le reiki ou l'hypnose.


Y a-t-il un médicament pour contrer la paralysie du sommeil ?

Il n'y a pas de médicament pour contrer la paralysie du sommeil, sachant que le phénomène n'est pas en soi une pathologie. Par contre, il est possible de recourir aux somnifères pour éviter de vivre le phénomène. Dans ce cas de figure, il convient de demander conseil auprès de son médecin traitant. On peut aussi éviter la paralysie du sommeil en favorisant l'endormissement avec des substances naturelles.

Qu'est-ce qu'on voit pendant une paralysie du sommeil ?

Ce que l'on voit pendant une paralysie du sommeil dépend en grande partie de notre environnement, nos vécus, et notre personnalité. Par contre, pendant une paralysie du sommeil, on peut vivre un rêve éveillé relativement effrayant, comme on peut ne rien voir de bien impressionnant.

Quels sont les dangers de la paralysie du sommeil ?

La paralysie du sommeil n'est pas dangereuse bien que le phénomène soit très anxiogène.

Qui est touché par la paralysie du sommeil ?

Tout le monde peut vivre la paralysie du sommeil. Par contre, le phénomène est récurrent chez les jeunes et les adolescents.

Paralysie du sommeil peut-on en mourir ?

Rassurez-vous, on ne peut pas mourir de la paralysie du sommeil.

En bref, la paralysie du sommeil est trouble du sommeil tout à fait bénin qui se traite par une révision de son hygiène de vie.